Les porteurs

Une nouvelle ère… par Camille HoussardSuper

Imaginez-vous vivre dans une société complètement différente de la nôtre

Une société dans laquelle on ne naîtrait ni homme ni femme

Une société ou nous pourrions choisir notre sexe à l’âge de 16 ans lors d’une cérémonie appelé « Séza ».

Si l’on vous disait que du jour au lendemain vous devriez vous comporter comme une fille ou un garçon ?

Comment réagiriez vous ?

Et si l’on vous disait que vous êtes bloqués au stade hermaphrodite ? Que vos amis, eux peuvent choisir mais vous non. Vous serez mis dans la catégorie des porteurs.

Ce livre cache un secret d’État. Pourquoi les « Sanits » cachent-ils l’existence des hormones naturelles qui permettraient aux porteurs de guérir ?

De surprenantes révélations apparaissent tout au long de la lecture de ce livre qui nous emmènent dans une autre société.

Dépaysant et bouleversant, entrez dans un monde rempli de clichés.

J’ai beaucoup aimé ce livre, je me suis attachée aux personnages tout au long de l’histoire. Je recommande ce livre car il nous emmène dans un univers parallèle au nôtre. Avec ses 3 tomes, C. Kueva nous entraîne dans des histoires folles et passionnantes.


Le choix d’une vie par LucileSuper

Les porteurs est le premier roman de science-fiction de C.Kueva.

Après une explosion nucléaire, dans un monde dévasté, la vie ne sera plus jamais la même. Chaque personne naît hermaphrodite et a la lourde décision de choisir son futur sexe, à l’âge seize ans. A cette règle, une seule exception : Les porteurs, qui sont bloqués au stade hermaphrodite jusqu’à leur trente ans. Matt découvre qu’il fait partie de cette catégorie de la population. Et malgré ce que la médecine veut bien leur dévoiler, être porteur est une chance. Mais pourquoi tant de mystères autour d’eux ?

L’amour, la passion, l’amitié se mêlent au suspens pour en faire une intrigue de science-fiction passionnante. Des personnages attachants donnent vie à l’histoire.

Je ne suis pas une grande lectrice mais ce roman a su me captiver. Ce premier tome de la trilogie m’a donné envie de lire la suite.


Le bouleversement par Margot DavalSuper

Matt, c’est l’ado type, bientôt seize ans et sa vie bascule. Il est considéré comme porteur, bloqué au stade hermaphrodite. Sa vie s’écroule, Matt est brisé. Ses projets de devenir un homme, sortir avec Gaëlle… Tout est fichu. Mais malgré tout, Matt est fort, il doit s’en sortir. Si la médecine ne lui propose pas de solutions, il va chercher ailleurs. Ce livre, c’est des secrets, des mystères, de l’audace et des rencontres. C. Kueva nous lance dans une histoire pleine de rebondissements, avec des personnages attachants et bien entendu, un jeu amoureux. Matt, c’est une révolution intérieure, c’est de nouvelles frontières, une frustration, il veut savoir, il veut des réponses à ses questions. Durant son expérience, Matt grandit, ce n’est plus le petit garçon du début du livre. Ce livre que l’on dévore de jour comme de nuit, à la recherche du dénouement de cette aventure hors du commun.


Miroir de l’adolescence par Romane GalopinSuper

Les Porteurs est un roman qui nous plonge dans les cerveaux en questionnement d’adolescents. Ils appartiennent à une humanité future qui leur laisse le choix de leur sexe le jour de leurs 16 ans.

Des thèmes pouvant être compliqués, tels que la recherche d’identité ou d’une orientation sexuelle, sont détournés de manière originale, et parfois même humoristique, rendant le tout accrochant.

Dans ce premier tome, nous sommes confrontés avec Matt, à son tragique destin. Cet adolescent, amoureux de Gaëlle et ami de Flo, deux autres jeunes héros de futurs tomes, découvre qu’il est victime d’une déficience que l’État surveille particulièrement : c’est un Porteur. Lui qui voulait devenir un homme afin de vivre avec Gaëlle, apprend qu’il devra rester neutre durant minimum quinze ans.

Cependant, il découvre l’existence d’une médecine capable de soigner rapidement les Porteurs. Mais ces traitements ne sont pas reconnus. Les médecins de l’Etat refusent d’ailleurs de soigner de cette manière les déficients, sans que Matt ne comprenne vraiment pourquoi. Il tentera d’ailleurs de le découvrir.

La fatalité du destin, les réflexions qu’elle apporte au garçon, la peur et l’incompréhension qu’il subit par rapport à la médecine, permet au roman d’inspirer des réflexions intéressantes tout en continuant le récit. Les événements et les révélations inattendues prennent une part importante dans l’histoire, rajoutant ainsi des rebondissements parfois surprenants.

C.Kueva est parvenu à produire un très beau roman, reflet de cette période parfois complexe à vivre.

 

 

 

Publicités