Songe à la douceur

10 ans qu’ils ne se parlaient plus et qu’ils n’avaient pas repris contactBof

Et ils se retrouvèrent dans un métro  parisien

Tatiana avait 14 ans et Eugène 17 quand ils se perdent de vue

10 ans plus tard ils se rencontrent à nouveau.

Une histoire passionnante, rédigée en vers

Leur histoire s’est-elle vraiment terminée ou est-ce le destin qui a voulu qu’ils se retrouvent ?

<<Parce que leur histoire ne s’était pas achevée au bon endroit, au bon moment. >>

J’ai bien aimé Songe a la douceur car c’est le genre de roman d’amour que j’aime bien lire.

Le point négatif, c’est qu’il est écrit d’un point de vue extérieur, celui du narrateur…  du coup, cela m’embrouille

Je préfère le point de vue interne d’un personnage car je m’attache plus à l’histoire.

Une histoire écrite en vers, je n’avais jamais vu ça et, personnellement, ça me perd

un peu. Il y a des phrases que je ne comprends pas.

Charlotte


Le passé comme le présent Par Flavie FerronBien

Une histoire passionnante, pleine de rebondissements et de suspens.

C’est Clémentine Beauvais une enseignante-chercheuse en psychologie de l’enfance, qui nous fait revivre une histoire d’adolescence et nous fait partager une histoire très belle avec des flash-back de 10 ans dans le passé, .

Eugène et Tatiana sont jeunes quand ils se connaissent pour la première fois. Le flash-back s’arrête, retour à la réalité dans le métro et retrouvailles après 10 ans de silence. Nous suivons leur histoire qui nous captive et nous emporte dans un tourbillon de sentiments.

Une histoire écrite en vers libres, cela peut être à la fois déstabilisant mais aussi très beau à lire. Ce système d’écriture permet de rythmer l’histoire. Grâce aux retours dans le passé, nous pouvons suivre le passé et le présent donc savoir quelques informations sur les personnages et leurs histoires personnelles.


Songe à la douceur… par Lisa Lambert-EudeSuper

Ou l’histoire de deux adolescents devenus grands

Et ayant enfoui leurs sentiments

Pour oublier, si possible

Pour ne pas souffrir, assurément

L’histoire d’un lourd secret, d’un amour aussi

Amour inachevé, voir à peine commencé,

Mais qui ne demande qu’à se réanimer,

Même dans un métro s’il le faut

Songe à la douceur…

Ou encore quand un métro, justement, joue le rôle d’entremetteur, et que des statuts alimentent les fantasmes.

Clémentine Beauvais nous offre ici une histoire d’amour passionnante, où la poésie se révèle à chaque page, entre passé et présent.

On s’attache aux personnages, à leurs réflexions sur le monde, sur la vie. On est entraîné dans leurs rêves amoureux, leurs attentes. On espère et on s’inquiète. On vit sûrement le plus beau des amours.

Idéal pour tous ceux qui veulent vivre un véritable songe à la douceur.

Publicités